Prendre soin de soi pour prendre soin des autres

Cette affirmation fait-elle sens pour vous?
Cette phrase nous semble à première vue simple et évidente. Mais prenons nous vraiment soin de nous et particulièrement en cette conjoncture difficile? Est-ce qu’en tant que dirigeant (e) ou manager avez-vous déjà réfléchi sur ce point précis?

D’un point de vue individuel, nos traits de personnalité induisent souvent des injonctions et des comportements nocifs pour notre équilibre :

1. Le perfectionniste a tendance à vouloir tout contrôler et donc il est souvent dans l’impossibilité de déléguer pour se dégager du temps.

2. L’empathique aura tendance à privilégier l’intérêt des autres avant de s’octroyer du temps pour lui-même.

3. L’engagé déploiera beaucoup d’énergie dans ses projets, ses causes et sans prêter attention à une limitation de temps.

Est-il possible d’analyser nos pensées et à nos comportements en conscience?
Dans une vision plus globale, notre société nous a conditionné dans une performance constante avec des logiques de temps courts ce qui nous amène à être multi-tâches et à faire le tri permanent entre l’important et l’urgent.

Et pourtant cette crise sanitaire est-ce qu’elle pourrait nous inciter à ralentir et à se poser de vraies questions sur notre identité, le sens de notre vie?

Bien souvent, s’accorder un temps de calme pour soi dans ce monde agité peut être ressenti comme culpabilisant, égoïste ou angoissant. Si je ne suis pas actif, qu’est ce qu’il adviendra de moi?

Porter un regard sur soi permet de nous réaligner sur nos valeurs, nos besoins et notre identité. S’interroger sur le sens que l’on peut donner à nos actions est essentiel pour mieux naviguer dans ce monde incertain.

Comment prendre soin de soi ?
1. Prendre le temps de ressentir nos émotions
2. Créer du vide pour faire émerger de la créativité
3. S’accorder du temps pour se reconnecter à ses passions et aux choses simples de la vie : la nature, la lecture, la musique
4. Se faire accompagner en coaching peut être également un axe pour travailler le sens, les valeurs et son identité.

La liste est bien évidemment propre à chacun. L’essentiel est de trouver sa verticalité pour se sentir confiant afin de mieux accompagner les autres. Dans cette période de turbulence, vos équipes ont besoin de manager soutenants, à l’écoute et en phase avec leur propres émotions pour garder le cap.

Alors êtes-vous prêt à vous accorder du temps pour vous et à réfléchir au sens profond de la vie en lien avec les autres?
Article écrit  par Sabrina Sureau
Coach ICF
Commission Générations Futures

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.